Accueil arrow Marie retenait ces évènements (Paul VI)
Marie retenait ces évènements Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

     Revenons un instant au récit de l'évangile et retenons-en un très beau fragment qui constitue tout un programme et qui nous dit ce que doit être l'après-Noël : Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
     Que de beauté humaine, que de richesse spirituelle dans cette candide confidence ! Il est très vraisemblable que l'évangéliste l'a recueillie de source directe et authentique. Saint Luc a noté là un détail très naturel : comment une mère, et une telle mère, aurait-elle pu ne pas revivre en pensée le grand événement personnel qu'elle avait vécu très concrètement ? Jésus était né dans des circonstances que nous connaissons bien, comment ne devait-il pas renaître dans la réflexion de son heureuse mère, seul témoin de cette prodigieuse naissance à la fois humaine et divine ?
Marie d'abord se souvient, puis elle prend conscience, ensuite elle comprend, elle s'émerveille, et enfin elle contemple. Ces étapes spirituelles qu'elle a parcourues, ne jalonnent-elles pas un itinéraire intérieur pour tous ceux qui veulent suivre Jésus ?
     Nous posons aussi cette question : comment Jésus Christ, dont nous avons commémoré la naissance à Bethléem, au temps de César Auguste, est-il encore présent parmi nous ?
     Limitons-nous à sa présence intérieure dans nos âmes. En pensant à Marie, nous répondrons : Jésus est présent en nous, avant tout par la foi. Une phrase de saint Paul nous dit tout sur ce point : Le Christ habite en vos cœurs par la foi . La vie spirituelle tout entière découle de cette affirmation à laquelle il faut ajouter un autre élément essentiel : la grâce, et un facteur instrumental : le ministère de l'Église. Nous pouvons dire, en simplifiant : Noël dure en nous si le Christ naît et vit en nous par la foi ; et la foi n'est pas une simple notion du Christ, une image, une sorte de photographie de lui qui se substituerait à sa présence sensible ; elle est quelque chose de mystérieux et de vivant, qui porte le Christ à vivre en nous. C'est encore saint Paul qui nous le dit : le chrétien, c'est-à-dire “le juste” au sens biblique du terme, vit par la foi. Ici la foi n'est pas accordée à un simple témoignage humain, mais à la parole de Dieu.

Paul VI  Audience générale du 9 janvier 1974
Osservatore Romano 10. 01. 74

 

 
< Précédent   Suivant >
ICI - Images Communication Impressions © 2007